NOTRE DAME DE L’ESPÉRANCE

Priez pour nous ...

 

" La foi croit ce qui est. La charité aime ce qui est. L'espérance voit ce qui n'est pas encore et qui sera. Elle aime ce qui n'est pas encore et qui sera … Au milieu entre ses deux grandes sœurs, (la foi et la charité) elle a l'air de se laisser traîner comme une enfant qui n'aurait pas la force de marcher et qu'on traînerait sur la route malgré elle. Et en réalité c'est elle qui fait marcher les deux autres. Et qui les traîne, et qui fait marcher tout le monde. Et qui le traîne. " (Charles Péguy)

Après plus de 120 ans d'abandon et de ruines

Abbaye de Tarasteix

l'Abbaye Notre Dame de l'Espérance de Tarasteix à resurgit des ronces et de la destruction grâce à la Foi inébranlable et le Courage d'un prêtre breton et de fidèles compagnons.

L'abbaye de Tarasteix est devenue un joyau incontournable du patrimoine religieux de la Région Midi-pyrénées où chaque pèlerin ou visiteur reste profondément marqué de son passage.

Un lieu magnifique, un havre de paix et de beauté.Un carillon exceptionnel, un clocher de 60m, visite du cloître intérieur, salles voûtées, jardins des ermites, etc.

Il est possible d'y séjourner en pension, ou demi-pension (prévenir à l'avance). Un parc floral et exotique aux essences multiples, une oasis en pleine forêt.

C'est une étape pour de nombreux pèlerins de saint Jacques, où de Lourdes.

Pour les groupes(prévenir), on y accueille aussi les Cars de pèlerinages pour des visites guidées.

Alors n'hésitez-pas à venir visiter ce lieu. Vous y serez reçu par le Père Mercier, personnage attachant, et vous passerez une journée inoubliable auprès de Notre Dame de l'Espérance.

 

Grand projet du film de l’Abbaye de Tarasteix

Blandine Debraize - RéalisatriceCeux qui étaient présents en 2018 à la fête du 14 août au soir ont pu assister à la projection d’un film que j’ai réalisé sur plusieurs années, retraçant l’histoire de l’abbaye Notre Dame de l’Espérance de Tarasteix. A l’époque le documentaire n’était pas terminé, car il y manquait une partie retraçant la vie du père Hermann Cohen, indispensable à l’histoire de l’abbaye puisque c’est le père Hermann qui avait acheté le terrain en 1856 pour en faire un « Saint Désert », avec une architecture sur le modèle de la Grande Chartreuse ; c’est l’architecture que le père Mercier trouva en ruine en 1977.

A cause de la conjoncture, cette campagne de financement participatif est retardée par rapport à la date du 16 mars annoncée dans la revue Notre Espérance. Mais elle va bien avoir lieu ! Si vous souhaitez participer, il est indispensable de me contacter avant au 06 14 10 33 25 ou à l’adresse email , car des changements dans les modalités pour effectuer les dons auront sans doute lieu.

Lire la suite